Web Escape Agents

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - entreprise 2.0

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, octobre 2 2009

Le management des idées et le 2.0

Tout d'abord, comment nait une idée ?

Le processus mental de la naissance d'une idée peut être représenté par les phases ci dessous, mais avant tout, il faut que les individus soient dans des conditions adéquats pour pouvoir faire naitre une idée : Ouvrir ses sens (voir, entendre, sentir, etc.) et être curieux (regarder, écouter, etc.).

  1. S'étonner : Identifier quelque chose de nouveau, s'étonner d'une présence ou d'une absence dans un contexte donnée
  2. Douter : Il faut douter de son étonnement, sans cela l'esprit passe à autre chose
  3. S'interroger : Le doute entraine l'interrogation, le pourquoi de cet étonnement
  4. Chercher : Essayer de résoudre cette étonnement par quelques choses avec l'aide ou non de méthode et d'outil
  5. Trouver : Parfois, on trouve une réponse, ce peut être une découverte (C Colomb et l'Amérique), une invention (Gutenberg et l'imprimerie) ou une création (Michel-Ange et le plafond de la chapelle sixtine)

On se trouve donc avec trois types d'innovation, celle de type "science" (les découvertes), celle de type "technologie / management" (les inventions) et enfin celle de type artistique (les créations).

L'innovation collective a elle pour idée d'essayer de chercher une solution à l'aide d'un ensemble d'acteur. Le principe étant que la résolution d’un problème est plus facile si plusieurs personnes collaborent ensemble dans la réflexion.

Les usages et les outils du web 2.0 nous permettent d'imaginer une nouvelle manière de collaborer dans cette démarche d’innovation collective. Ces outils facilitent l’ouverture vers l’extérieur, ce qui permet d’intégrer un cercle beaucoup plus large de créateur d’idée. Un mécanisme de sélection participatif peut être mis en place afin de qualifier ces idées. L’étape suivante étant de les transformer en innovation. Les outils peuvent ainsi connecter des milliers de personne (toute la société ?) pour réfléchir à une problématique et, peut être, trouver une solution.

Mettre en place des usages collaboratifs au sein de votre processus d’innovation et ouvrir au plus grand nombre de créateur d’idée possible peut que dynamiser le management d’idée.

Que demander de plus qu’une innovation de produit créé par vos clients ? Une innovation de transport par vos fournisseurs ? Une innovation de management par vos employés ?

mardi, septembre 29 2009

Le manager survit-il à l'entreprise 2.0 ?

Les missions d’un manager, de tout temps, sont d’atteindre les objectifs fixés par sa hiérarchie, de définir les objectifs de ses subordonnées, de dynamiser son équipe, de l’orienter vers un but commun, de tirer ses collaborateurs vers le haut, de maintenir la cohésion au sein de son équipe et enfin, de qualifier et diffuser les informations qu’il possède.

Dans une entreprise 2.0, un manager a le même rôle. On lit, de si, de là, que les managers doivent changer de métier, évoluer avec la nouvelle organisation, etc. Mais en réalité, il n’y a pas d’évolution de ces missions, mais uniquement dans la manière dont il va les réaliser.

La mise en réseau de l’ensemble des collaborateurs, la facilité d’accès à l’information, l’augmentation de la transparence entre les étages de la pyramide hiérarchique ne sont que des moyens qui facilitent l’exercice du manager. Un « manager 2.0 » n’est en réalité ni plus, ni moins qu’un manager qui travaille à l’aide des leviers qui sont à sa portée. Par exemple, l’amélioration de la qualification de l’information, la facilitée à identifier un collaborateur expert sur la problématique, ou encore l’utilisation des plateformes de collaboration pour améliorer sa connaissance d’un sujet et surtout celle de ces équipes. Les illustrations sont nombreuses et difficilement dénombrable mais tous l’art du manager est d’identifier les meilleurs usages que l’on peut faire avec ces outils.

Ces moyens n’empiètent aucunement sur son activité et encore moins sur ses objectifs. La seule différence, c’est dans les objectifs personnels de ces managers qu’elle se trouve. En effet, depuis plusieurs années, ces managers pensent que le savoir est la clé de leur succès, et bons nombres estiment leur valeur par rapport à la quantité d’information détenue. Hors les outils mis en œuvre ne permettent plus de détenir et conserver ce savoir. C’est donc dans les mentalités qu’il faut faire évoluer les managers, et non pas dans leurs objectifs.

Depuis internet et les nouveaux usages, l'information circule plus vite et est souvent accessible par les collaborateurs, soit en interne soit à l'externe, la détention de ces informations n'est donc plus un atout mais c'est bien la bonne utilisation de ces informations qui devient l'enjeu des manager. Un « manager 2.0 » pourrait donc être défini par sa capacité à s’adapter à l’évolution de l’entreprise et à l’exploitation la plus pertinente des moyens mis à sa disposition.

Qu’en pensez vous ?

lundi, mars 23 2009

Web escape agents en show avec Eurokapi lors du Petit Déjeuner d'Eurokapi sur les intranet

Quelques mois après le premier petit déjeuner qui avait déjà été doublé du fait de son succès, eurokapi et web escape agents se rassemblent le 26 mars à Paris pour parler, d'intranet et d'entreprise 2.0

jeudi, mars 12 2009

Interview exclusive pour la journée EGID de Xavier Aucompte sur l'intranet et l'entreprise 2.0

C'est avec plaisir que je vous propose d'écouter l'interview que j'ai donné pour la conclusion de la conférence.

Pour aller l'écouter : http://www.zshare.net/video/569786467393f3df/

Comme cette interview dure 15 minutes, je vous propose le plan de l'intervention ou plus exactement des questions :

Lire la suite...

vendredi, août 1 2008

Odyssée de l'entreprise 2.0