Tout d'abord, comment nait une idée ?

Le processus mental de la naissance d'une idée peut être représenté par les phases ci dessous, mais avant tout, il faut que les individus soient dans des conditions adéquats pour pouvoir faire naitre une idée : Ouvrir ses sens (voir, entendre, sentir, etc.) et être curieux (regarder, écouter, etc.).

  1. S'étonner : Identifier quelque chose de nouveau, s'étonner d'une présence ou d'une absence dans un contexte donnée
  2. Douter : Il faut douter de son étonnement, sans cela l'esprit passe à autre chose
  3. S'interroger : Le doute entraine l'interrogation, le pourquoi de cet étonnement
  4. Chercher : Essayer de résoudre cette étonnement par quelques choses avec l'aide ou non de méthode et d'outil
  5. Trouver : Parfois, on trouve une réponse, ce peut être une découverte (C Colomb et l'Amérique), une invention (Gutenberg et l'imprimerie) ou une création (Michel-Ange et le plafond de la chapelle sixtine)

On se trouve donc avec trois types d'innovation, celle de type "science" (les découvertes), celle de type "technologie / management" (les inventions) et enfin celle de type artistique (les créations).

L'innovation collective a elle pour idée d'essayer de chercher une solution à l'aide d'un ensemble d'acteur. Le principe étant que la résolution d’un problème est plus facile si plusieurs personnes collaborent ensemble dans la réflexion.

Les usages et les outils du web 2.0 nous permettent d'imaginer une nouvelle manière de collaborer dans cette démarche d’innovation collective. Ces outils facilitent l’ouverture vers l’extérieur, ce qui permet d’intégrer un cercle beaucoup plus large de créateur d’idée. Un mécanisme de sélection participatif peut être mis en place afin de qualifier ces idées. L’étape suivante étant de les transformer en innovation. Les outils peuvent ainsi connecter des milliers de personne (toute la société ?) pour réfléchir à une problématique et, peut être, trouver une solution.

Mettre en place des usages collaboratifs au sein de votre processus d’innovation et ouvrir au plus grand nombre de créateur d’idée possible peut que dynamiser le management d’idée.

Que demander de plus qu’une innovation de produit créé par vos clients ? Une innovation de transport par vos fournisseurs ? Une innovation de management par vos employés ?